Aujourd’hui je propose un article complètement basé sur notre expérience, ce ne sera pas des conseils de professionnels mais juste ce que nous avez testé et trouvé comme stratagèmes avec le papa pour que Fiona accepte de dormir tranquillement dans sa chambre.

Avant de commencer cet article je voudrais préciser que chaque enfant est différent et ses besoins également. Je pense qu’il est inutile et déplacé de faire des jugements sur la façon dont chacun s’occupe de son enfant.  Dans cet article je donne mon avis sur certaines choses mais je ne juge en aucun cas les parents qui font autrement. Ils font au mieux pour leur enfant qu’ils connaissent mieux que personne.  Peut-être que nous avons fait des erreurs ou lui avons donné une mauvaise habitude mais c’est ce que nous avons pensé de mieux pour elle sur le moment, en fonction de ses réactions et ses besoins.

Notre histoire

Depuis sa naissance, Fiona n’a quasiment jamais dormi dans sa chambre et dans son lit. Nous avons dormi en cododo le premier mois puis dans un berceau à côté jusqu’à ses 6 mois. Je tenais à la garder tout ce temps dans ma chambre car c’est ce qui est recommandé aujourd’hui et il faut dire que c’est plus rassurant aussi. Ensuite nous l’avons passé dans sa chambre où elle y a dormi un mois. Mais ensuite elle ne voulait plus du tout et c’était la crise. Alors on l’endormait dans notre lit puis on la remettait dans le sien. Sauf que quand elle se réveillait la nuit et se rendait compte qu’on était plus là, impossible pour elle de se recoucher tranquillement. Comme nous n’avions pas le courage de passer une heure en pleine nuit à la rendormir, nous la prenions dans notre lit…

Nous fonctionnions comme ça jusqu’au moment où elle n’a plus supporté plus les barreaux, elle avait 10 mois. Même complètement endormie, dès que nous passions les barreaux de son lit pour la poser sur le matelas, elle se réveillait en hurlant automatiquement. Donc finalement nous n’avions pas d’autres choix que de la faire dormir avec nous.

La laisser pleurer… 

Bien sur que nous aurions pu la laisser pleurer seule dans sa chambre jusqu’à ce qu’elle finisse par s’endormir… Mais personnellement je suis totalement contre le fait de laisser pleurer un bébé. Sur ce sujet j’ai entendu plusieurs sons de cloches mais je fais confiance aux conseils que j’ai reçus à la maternité et de ma sage-femme. Des études ont montrées que cela pouvait provoquer des traumatismes à cause du niveau de stress élevé. Ce serait mentir de dire que nous n’avons pas essayé. Nous l’avons laisser pleurer un petit moment c’était vraiment déchirant. Ensuite quand nous la retrouvions, elle mettait presque autant de temps à reprendre son souffle et à se calmer… Nous voyions vraiment qu’elle était angoissée et la laisser pleurer n’était pas du tout une solution. Je pense que quand un bébé pleure c’est qu’il a réellement besoin de quelque chose et qu’il y a toujours moyen de trouver des solutions plus en douceur.

Un enfant doit-il dormir seul ?

Finalement c’est la question que je me pose… Dans plein de pays, les enfants dorment avec leurs parents tout au long de leurs premières années, c’est dans leurs cultures. Pour moi cela semble plus naturel et plus compréhensible. Un bébé ayant passé 9 mois dans le ventre de sa mère, avec sa chaleur, proche de ses battements du cœur… Comment peut-il apprécier de se retrouver seul dans son berceau ou pire dans sa chambre… Après il y a des enfants qui s’adaptent très bien et très rapidement. Mais d’autres pour qui c’est plus compliqué et plus long comme pour nous. Je vous conseille l’article de la Leche league France à ce sujet. 


Nos astuces, en douceur

Je ne ressens pas de pression au fait qu’elle dorme encore avec nous à 18 mois, même si nous avons reçus pas mal de remarques… En plus je vous avoue que j’aime dormir avec ma fille.

Alors pourquoi cet article me direz-vous ?

Parce que même si c’est plaisant pour moi, ce n’est pas forcément le cas pour le papa et je le comprends. Fiona a un sommeil agité et elle bouge dans tous les sens. Dormir avec elle c’est de se prendre des coups de pieds toute la nuit et ne pas avoir de place… Même pour elle cela ne doit pas être agréable de se faire remettre en place au centre de lit plusieurs fois par nuit. Donc cela fait plusieurs mois que nous cherchons et essayons des petites astuces pour Fiona se sente bien dans sa chambre et dans son lit.

Lui expliquer les choses

Il ne faut pas croire mais un bébé comprend tout. Il est important de lui parler et tout lui expliquer. Plusieurs fois par semaine, j’explique à Fiona qu’elle devrait dormir dans sa chambre, que c’est une jolie pièce que j’ai décorée rien que pour elle. Mais aussi que papa et maman sont juste dans la pièce à coté, qu’il ne peut rien lui arriver… etc.

Enlever les barreaux de son lit

Je me suis renseignée sur la méthode Montessori et notamment sur la sorte de lit qu’ils préconisent. En effet les barreaux peuvent être stressants pour certains bébés car ils peuvent se sentir prisonniers et ne pas être libres de sortir. Avant d’acheter un nouveau lit (style cabane au sol), nous avons enlevé un côté de son lit à barreaux pour voir si cela lui convenait. L’énorme avantage aussi de ne plus avoir de barreaux c’est aussi de pouvoir lui lire des histoires à côté d’elle.

Il n’est pas totalement au sol car il y a un tiroir en dessous mais ce n’est pas très haut. J’ai quand même acheté une barrière amovible car Fiona bouge énormément. J’avais testé avec des coussins au sol et chaque nuit elle finissait dessus. Grâce à la barrière, je peux la baisser pour lire les histoires et la remonter avant de quitter la pièce.

Fiona a adoré qu’on lui enlève les barreaux, elle avait 14 mois. Elle était super contente de pouvoir monter toute seule sur son lit et de pouvoir descendre. Par contre cela a l’inconvénient que si elle n’a pas envie de se coucher, elle peut en sortir et venir taper à la porte 😉 ! Dans tous les cas, je préfère vraiment lui laisser cette liberté et j’ai senti que cette autonomie a participé à lui donner plus envie de dormir dans son lit.

Lui faire passer du temps dans sa chambre

Un jour j’ai réalisé grâce à ma pédiatre qu’en fait Fiona ne passait pas beaucoup de temps dans sa chambre. Elle n’y faisait pas les siestes car c’était soit dans mon lit soit dans le transat à côté de moi… Ses jouets étaient dans le salon. En fait on allait dans sa chambre que pour le change. La pédiatre m’a alors conseillé de déplacer des jouets pour qu’elle y passe plus de temps, qu’elle s’approprie et se sente mieux dans sa chambre. J’ai aussi déplacé son petit bureau où elle dessine, il était à la base dans la chambre d’ami. 

Depuis que nous avons réalisé ses changements, Fiona apprécie vraiment mieux sa chambre. Elle aime y jouer, regarder des livres dans son coin lecture et grimper toute seule dans son lit avec ses peluches. Grâce à cette étape, Fiona a accepté de s’endormir dans son lit. Parfois elle revenait au milieu de la nuit dans le notre mais au moins nous arrivions à ce que l’endormissement se passe dans sa chambre.

Rassurer le moment du coucher avec une veilleuse

Afin que Fiona se sente à l’aise et dans un climat de douceur au moment du coucher nous avons testé la veilleuse océan de Pabobo. Elle diffuse une douce musique et projette au plafond et sur les murs un environnement sous-marin. Fiona adore les petits poissons orange qui se promènent sur ses murs. J’apprécie le fait que le volume soit réglable, qu’il y ait deux musiques différentes, deux modes : un calme et un pour les bébés agités. La veilleuse se rallume toute seule quand bébé pleure. Elle est vraiment chouette et bien étudiée. Le seul défaut serait son fonctionnement à piles qui en plus s’usent super vite… 

La lampe à histoire 

J’ai aussi récemment découvert cette très chouette lampe à histoire de Moulin Roty. Elle fonctionne comme une lampe de poche mais avec un petit disque avec 8 diapositives que l’on peut regarder au plafond. A nous les parents d’inventer des histoires sur les images qui apparaissent. On peut régler la netteté des images en tournant le cercle violet.

Fiona n’a pas toujours envie de se coucher et avec le lit sans barreaux, elle peut facilement s’échapper. Grâce à la lampe à histoire, Fiona est captivée et reste tranquillement allongé à coté de moi pendant que je lui raconte une histoire tout droit sortie de mon imagination chaque soir. Cela change des livres et le fait qu’on l’utilise complètement dans le noir aide à son endormissement.

Bilan

Fiona ne dort pas encore complètement dans sa chambre et dans son lit mais on s’y approche. Grâce à toutes ses  astuces, petit à petit, elle apprécie son environnement et se couche plus facilement dans son lit. Il arrive qu’elle y passe même des nuits complètes mais il arrive aussi encore qu’au milieu de la nuit elle vienne nous rejoindre. Le but pour nous n’est pas de la forcer et de vouloir absolument qu’elle dorme dans sa chambre. Nous voulons y aller en douceur, lui apprendre finalement à dormir dans son lit. Pour le moment elle est encore un peu stressée au moment de se rendormir sans maman ou papa au milieu de la nuit et a besoin d’être rassurée. Nous poursuivons nos efforts et nos petits rituels et je pense que le déclic viendra 🙂 ! 

Veilleuse bébé projecteur dynamique aqua peluche étoile bleu – Pabobo 
Lampe à histoires les jolis pas beau – Moulin Roty
A retrouver sur Allobebe

Et vous ? Comment dormaient vos enfants ? 

Auteur

Merci pour ton passage sur mon blog, j'espère que mon article t'a plu ! N'hésite pas à me laisser un petit mot pour me dire ce que tu en as pensé ou une question, je te répondrais avec plaisir ♥ !

5 Commentaires

  1. Hello Romy !
    C’est vrai que d’un bébé à un autre c’est totalement différent ! En tout cas on voit bien que sa demande du temps et de la patience !!
    Bisous <3

  2. Waoow je me retrouve complètement dans ce que tu écris… Nous vivons la même situation avec notre petite Valentina de 10 mois. Elle s’endort avec nous et ensuite je la mets dans son lit mais elle finit par s’en rendre compte au bout de quelques heures puis je la reprend dans notre lit. On aime beaucoup dormir avec elle et pas question non plus qu’on la laisse pleurer des heures jusqu’à ce qu’elle s’endorme seule… !!
    Merci pour tes conseils. J’essaye déjà de lui proposer son lit en douceur… La prochaine étape serait de la mettre dans sa chambre. Chaque chose en son temps 😉

  3. Hello! J’ai terminé de lire tout ton article et je me retrouve parfaitement dans ce que tu écris … Alice va avoir 14 mois et dort toujours dans notre chambre et depuis plusieurs mois que dans notre lit ! Elle faisait les siestes dans sa chambre jusqu’à il y a deux semaines où elle a appris à s’asseoir et se mettre debout et donc hurle aux barreaux… avant ça pour la sieste on devait la laisser pleurer très longtemps, ça ne marchait pas toujours et je suis complètement contre aussi de laisser pleurer bébé maisjapplisuais la méthode de la crèche vu que ça portait ses fruits là bas… donc depuis deux semaines elles dort jour et nuit dans notre lit! Et maintenant qu’elle se met debout on galère encore plus car elle s’échappe comme tu dis … j’ai pensé au lit au sol aussi, et les histoires au mur c’est une super idée … je pourrais essayer ! Maintenant, la journée on l’enmene en poussette ou voiture pour essayer de l’endormir mais le soir on y passe presque une heure en restant dans le lit près d’elle ! J’ai vraiment du mal avec le fait de la laisser pleurer … un peu comme vous, aussi pas mal de remarques du fait qu’elle dorme dans notre lit … personnellement je t’avoue et ce serait mentir de dire qu’on a pas pris goût à dormir avec elle, on aime bien mais c’est vrai que sa place est dans son lit dans sa chambre comme pour tous les bébés et pour ça on aimerait y arriver car on a peur qu’elle dorme avec nous pendant très longtemps… là ça va car c’est encore un bébé mais j’ai peur que ça fasse long donc on doit vraiment se motiver à chercher des astuces ! Elle passe elle aussi peu de temps dans sa chambre à part pour le change , on y a va pas souvent car les jeux sont dans le salon … comme tu dis petit à petit elle doit s’habituer , ça prend du temps et il faut de la patience … chaque bébé est différent et à ses propres besoins , et son petit caractère … ☺️ merci encore pour cet article , on se sent moins seuls

  4. Chaque enfant a son rythme (chaque parent aussi) vous allez y arrivez tranquillement ensemble je ne me fais pas de soucis pour vous ! Et puis avec des jolies veilleuses comme ça, tout va bien se passer 🙂

  5. Ca a été la galère pour faire dormir Samuel dans notre lit. Finalement c’est le plan incliné version cocon qui a réussi à nous sauver. Le fait aussi de le mettre plus souvent dans sa chambre pour les sieste et de laisser la porte ouverte. Je ne connaissais pas du tout l’idée derrière le fait d’enlever une barrière de lit. Quand Samuel pourra marche correctement je pense me laisser tenter. Il n’est jamais trop tot pour les laisser s’autonomiser (dans une certaine limite hein, on va pas retirer la barrière d’escalier non plus).

Ecrire un commentaire