Délai actuel : création + expédition, 48 ouvrées
Nouveau impression en format A3 !

Panier

Mes expériences vécues pendant cette deuxième grossesse

Je suis actuellement dans mon dernier mois de grossesse, je vis les derniers jours ou dernières semaines de cohabitation avec bébé 2. J’ai eu l’idée de partager avec vous dans cet article, les choses que j’ai vécues pour cette deuxième grossesse, des positives mais aussi des moins réjouissantes.

Acheter une maison

On cherchait à acheter une maison depuis février 2020, juste avant le premier confinement. Les recherches ont été plus difficiles après le covid et surtout les prix ont considérablement augmenté. On a finalement trouvé entre les deux confinements lorsque j’étais enceinte de 4 mois. Trouver la maison c’était ce que je pensais de plus compliqué mais ensuite nous avons dû faire 6 mois de démarches vraiment pénibles avant de pouvoir l’obtenir, en comptant avec la vente de l’appartement de mon chéri. Nous avons eu des problèmes de tous les côtés alors qu’on avait pris les devants pour simplifier tout cela et ne pas avoir de mauvaises surprises. Ça a été bien stressant mais on a réussi !

Une séance de Jin Shin Jyutsu

Le Jin Shin Jyutsu est un ancien art guérisseur Japonais qui se compare à l’acuponcture mais sans pression. Il est destiné à harmoniser les énergies du corps et de l’esprit en veillant à sa bonne circulation. J’ai eu la chance de faire une séance découverte à Lyon avec Sophie Brunel alors que j’étais enceinte de 6 mois. Cette parenthèse m’a fait beaucoup de bien physiquement et mentalement et m’a redonné de l’énergie pour affronter la période intense dans laquelle j’étais.

Massage pré-natal

Durant cette grossesse, j’ai pu profiter de deux massages prénataux, un à 6 mois de grossesse et l’autre à 8 mois juste avant mon déménagement. Ce sont des massages à domicile, ce qui est vraiment très appréciable lorsqu’on est enceinte et surtout en cette période de pandémie.

Le premier a été réalisé par dans le cadre de la découverte du coffret Picoti Picota, qui propose un pack de services et d’activités pour futurs et jeunes parents à Paris, Lille et Lyon. On y retrouve des ateliers d’initiation au massage bébé, au portage ou alors des massages pré ou post natal, du yoga etc.

Pour le deuxième, j’ai contacté Laury du site mon premier souffle qui propose un accompagnement périnatal et bien-naître à Lyon et autour. J’ai vécu une expérience très agréable alors que j’étais au milieu de mes cartons et stressée par mon déménagement qui approchait. Laury est venue à domicile avec tout son équipement, elle a réalisé une ambiance chaleureuse et cosy dans mon salon. Le massage a été très agréable et relaxant, j’ai vraiment passé un agréable moment et cela m’a redonné de l’énergie pour la suite.

Séance photo

Pour ma première grossesse, je n’avais pas réalisé de shooting photo professionnel pour immortaliser mon gros bidon. C’était un petit regret que je souhaitais “réparer” pour cette seconde grossesse. J’ai choisi de confier cette tâche à la talentueuse Emma Gli. Nous nous sommes rendus à son superbe studio pas loin de Lyon avec mon chéri et ma fille. Grâce à ses conseils, sa patience et aux jolies tenues qu’elle nous a prêté, elle a réalisé des magnifiques souvenirs inoubliables de ma grossesse. Nous y retournerons (si le confinement le permet mais ça semble mal parti) pour la naissance de bébé.

Passer Noël seule avec bébé dans le ventre

Cette année, c’était le premier Noël où je n’avais pas ma fille car elle était avec son père. Malheureusement mon chéri n’était pas disponible non plus et travaillait le 24 et le 25. Le matin de Noël, moment où toutes les familles sont heureuses de découvrir leurs cadeaux et de partager un bon diner ensemble, j’étais “seule” mais pas vraiment puisque mon petit bébé était en quelque sorte avec moi. Ça a été vraiment particulier pour moi, comme une épreuve. Heureusement cela ne devrait plus se produire, j’aurais toujours au moins ma deuxième fille avec moi ♥ !
Je vous racontais mes appréhensions dans cet article.

Déménager dans mon 8ème mois de grossesse

L’achat de la maison implique ensuite le déménagement. J’avais vraiment hâte mais les démarches qui ont pris plus de temps que la normale. J’ai donc déménagé dans mon avant-dernier mois de grossesse alors que ça aurait pu prendre 2/3 mois de moins… Bref c’est fait 😉 ! Comme je suis quelqu’un qui ne sait pas rester sans rien faire et déléguer toutes les tâches, j’ai fait beaucoup de cartons. J’ai eu de la chance de me sentir bien pour cette deuxième grossesse et d’avoir plein d’énergie, j’ai pu aider à peu près comme je le souhaitais. Nous avons pris des déménageurs pour porter nos affaires, cela m’a rassuré. Une fois dans la maison, le stress est redescendu mais j’avais une folle envie de ranger, d’aménager au mieux notre cocon. Je peux vous dire aujourd’hui, 3 semaines après notre arrivée, il y a encore des cartons, des choses que j’aimerais faire. Mais maintenant je calme le rythme, il n’y a plus rien d’urgent.

Voyager

Prendre l’avion pour aller en Corse

Malgré les confinements, je me suis rendue en Corse chez mes parents, enceinte et seule avec Fiona cet été et pour le nouvel an. Cet été, j’étais enceinte de seulement un mois mais je devais le cacher à ma famille car je préférais attendre les 3 mois. La fatigue n’était pas encore présente et heureusement les nausées ont démarré seulement à mon retour. Pour ce premier voyage finalement le plus dur a été de cacher ma grossesse et de me priver charcuteries et fromage Corse 😉

Pour les fêtes de fin d’année, le voyage a été plus fatigant. Heureusement à l’aéroport j’ai pu passer en priorité et déposer tous mes bagages en soute pour avoir le moins possible à porter. Fiona a été adorable, patiente et sage. Je l’ai prévenu que je pourrais pas lui courir après et qu’elle devrait rester bien près de moi, surtout pour les passages importants comme la sécurité ou la montée dans l’avion. Mon chéri nous a amenés et nous a récupérés à l’aéroport pour m’éviter des trajets en navette qui auraient été difficiles pour moi 😉

Faire 1000 km en voiture en moins d’une semaine

Avant Noël, nous nous sommes rendus dans ma belle famille dans l’Eure-et-Loir. C’est à 500 km de Lyon. Mon sage-femme m’avait prévenu que ça ne serait pas évident. Etant “seulement” dans mon 5ème mois, j’étais confiante. J’avais quand même pris un oreiller pour mettre sous les fesses et atténuer les vibrations de la voiture. À peu près à la moitié du trajet, malgré des pauses, j’avais mal au ventre et bébé bougeait beaucoup. J’avais hâte d’arriver. Ensuite j’ai eu un jour avec des sortes de courbatures. Nous avons repris la route quelques jours après pour le retour, j’appréhendais un peu mais finalement ça s’est mieux passé. Après ces longs trajets, je n’ai pas refait plus d’une heure de route. La voiture, enceinte, ce n’est quand même pas très agréable.

Se fâcher avec ma famille

Alors que nous étions dans une période très chargée de notre vie avec mon chéri (travail, grossesse avancée, vente et achat immobilier…), sans parler du contexte sanitaire incertain pour ce début d’années 2021, ma famille a tenu à nous rendre visite à Lyon imposant la durée et leurs dates. Je n’approuvais pas du tout leur venue, nous n’étions réellement pas disponibles et ils le savaient. Ils ont quand même réservé alors j’ai établi un planning précis sur la grande semaine où ils étaient là, me libérant vraiment au mieux. Malheureusement cela s’est mal passé car au final cela ne leur a pas convenu. Cela m’a valu des paroles extrêmement blessantes et donc une très grande tristesse et angoisse de mon côté et même des contractions. C’était vraiment mauvais pour mon bébé alors j’ai décidé de couper tout contact. Je n’avais pas l’énergie mentale et physique pour supporter cette épreuve supplémentaire. Cette deuxième grossesse m’a fait prendre conscience qu’on n’est pas obligé d’accepter et de subir des choses qui ne nous conviennent pas uniquement sous prétexte que ce sont des personnes de notre propre famille.

Vivre deux confinements

Quelle période étrange, je le ressens d’autant plus depuis que je suis enceinte. C’est une période pendant laquelle on profite normalement de nos proches, on montre notre gros ventre avec fierté 😉 ! J’ai quand même eu la chance de partir entre chaque confinement pour voir mes proches mais là nous débutons le 3ème confinement pendant lequel je vais accoucher. Ma belle famille devait venir fin avril pour venir rencontrer bébé et découvrir notre maison mais du coup c’est annulé et ce n’est pas possible de reporter pour le moment. Cela m’attriste beaucoup. Ce sont des moments précieux qui nous sont privés et je sais que c’est le cas pour beaucoup. Courage à tous et espérons qu’un jour nous retrouverons une vie normale.

Et vous ? Quelles sont vos expériences positives ou négatives vécues pendant votre grossesse ?

Partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvertes

Articles similaires

Bienvenue dans la chambre d’April

Aujourd’hui je vous invite à visiter la chambre d’April, ma deuxième princesse. C’est une chambre à l’étage avec le plafond mansardé et un grand velux