Aujourd’hui, je profite d’un petit temps calme avec bébé pour écrire cet article sur mon dernier trimestre de cette deuxième grossesse.

Le troisième trimestre

Tout au long de cette grossesse, je n’ai quasiment pas eu de désagréments, à part un peu les nausées du premier trimestre et un peu de fatigue mais je me suis sentie globalement en pleine forme. Et heureusement car j’ai eu vraiment beaucoup de choses à faire, notamment préparer notre déménagement.

Bébé était très énergique dans mon ventre assez tôt dans la grossesse, elle faisait sa gym tous les soirs avec des coups de pieds dans les côtes, toujours au même endroit. Je râlais parfois mais au fond j’ai vraiment apprécié de pouvoir la sentir autant et aussi régulièrement, cela me rassurait.

Le 7ème mois

C’était un mois avant notre déménagement. Mon ventre était bien imposant mais ne me gênait pas plus que ça. Avec le feu vert de mon obstétricienne et de mon sage-femme, j’ai pu faire des cartons (tout en évitant de porter). Mon col était bien long et fermé, tant que je ne me faisais pas mal ou ne me fatiguait pas trop, c’était ok. J’ai donc passé un mois à faire des cartons, à continuer de marcher environ 5km par jour. Tout allait bien et heureusement car rester sans rien faire m’aurait rendu malade 😉

Le 8ème mois

A ce stade je pensais que je serais en mode baleine échouée mais finalement pas du tout. La forme du mois précédent était toujours là. Nous avons déménagé (avec l’aide de déménageurs) et une fois dans la maison, j’ai pu déballer pas mal de cartons.

Par contre cette fois au rendez-vous de contrôle en fin de mois, mon col avait bougé et s’était ouvert à un. Rien d’alarmant mais c’était le signe qu’il fallait que je ralentisse un peu. À un mois de mon terme, l’obstétricienne ne voyait pas d’inconvénient à ce que je continue mes efforts puisqu’elle prévoyait un bébé autour de 4 kilos, donc aucun problème à ce qu’elle arrive avant. Mais moi je voulais vraiment que bébé reste au chaud le plus longtemps possible 😉

Le 9ème mois

Pour ce dernier mois, j’ai été un peu plus fatiguée mais rien de très gênant. J’ai continué à marcher pour accompagner ma fille à l’école mais je ne faisais plus qu’un seul trajet d’environ 1,5km (aller/retour) à pieds et l’autre en voiture. Bébé me pesait quand même pas mal sur le col avec sa petite tête et c’est bien normale. J’ai essayé de me reposer car idéalement je souhaitais que ma fille pointe le bout de son nez plutôt dans la deuxième quinzaine d’avril. Pour des questions d’organisation, je préférais cette période car Fiona allait être avec son papa pour les vacances et mon chéri en congé. Une fois ces deux conditions réunies, j’ai eu envie que bébé arrive. Alors je me suis activée de nouveau ! Plus le terme approchait, plus j’ai fait des efforts : j’ai monté les escaliers, fait du ménage, mes vitres, j’ai rangé les derniers cartons… On a marché avec mon chéri, on est allé à la déchèterie… Bref j’ai tout donné pour essayer de motiver bébé.

Une semaine, deux semaines puis est venu le jour de mon terme, le 22 avril 2021. À part quelques contractions non douloureuses, je n’avais pas vraiment de signe d’un accouchement imminent. Nous nous sommes donc rendu au rendez-vous le jour du terme. Mon col était toujours ouvert à 1 et je n’avais pas de signe particulier de mise en route du travail. Nous sommes donc repartis à la maison avec un nouveau rendez-vous dans 48h. Si bébé n’arrivait pas de lui-même au bout de 6 jours, je serai déclenchée. J’ai continué mes efforts et toutes les astuces de grands-mère que l’on peut lire sur internet 😉

Finalement à 3h du matin, le 24 avril, alors que nous avions un rendez-vous de contrôle à 9h, les contractions ont commencé… A suivre

Auteur

Merci pour ton passage sur mon blog, j'espère que mon article t'a plu ! N'hésite pas à me laisser un petit mot pour me dire ce que tu en as pensé ou une question, je te répondrai avec plaisir ♥ !

Ecrire un commentaire

Pin It