grossesse1

Hello les filles ! 

Je reviens aujourd’hui avec mon premier article maternité, j’avais envie de l’écrire celui-là car c’est le premier d’une longue série 🙂 ! Dans cet article plutôt intime, je vais vous raconter l’histoire de ma phobie, ce qui m’effrayait réellement avant de tomber enceinte et comment j’ai réussi à franchir le cap. 


Ma phobie

J’ai très peur du milieu médical et du corps humain. Je ne supporte pas qu’on me parle du fonctionnement du corps, entendre mon cœur battre, parler de maladie etc.  Ça m’écœure ! Je reconnais que le corps humain est super bien conçu et que tout est bien pensé pour ça fonctionne mais je ne veux pas savoir comment.

J’ai très peur des prises de sang, des vaccins, du dentiste, des opérations et j’en passe. Pourquoi j’ai peur de tout ça ? Je n’ai pas vraiment peur d’avoir mal, je n’ai pas peur de l’aiguille mais j’ai peur de me sentir mal et de faire un malaise ! Quand on me fait une prise de sang, plus elle dure longtemps plus j’ai des chances de tourner de l’œil. Quand on me fait un vaccin, on m’injecte une maladie dont je pourrais ressentir des symptômes (atténués je sais mais quand même).

Vous imaginez ce qu’implique une grossesse : un grand bouleversement du corps, de nombreux examens médicaux et un séjour à l’hôpital… Quelque chose d’inconcevable il y a quelques temps…


Mes appréhensions avant la grossesse

grossesse3

Avant de tomber enceinte j’avais de nombreuses peurs et questions.

➳ Est-ce que je vais ressentir beaucoup de symptômes dérangeants ?
➳ Est-ce que je vais me sentir mal et ne plus oser sortir seule ?
➳ Est-ce que le fait d’avoir quelque chose dans son ventre est effrayant ?
➳ Est-ce que je vais supporter les prises de sang chaque mois et les examens ?
➳ Est-ce que je vais vivre avec l’angoisse de l’accouchement telle une épée de Damoclès sur ma tête ?
➳ À qui vais-je pouvoir confier mes appréhensions ?
➳ En gros est-ce que les 9 mois à venir vont être les pires de ma vie ?


Ma préparation psychologique

grossesse4

Un an avant de prendre la grande decision, j’ai décidé que j’allais bien me préparer. Après tout, l’envie d’avoir un enfant avec mon homme est grande, alors pour lui, pour moi et pour nous, j’étais prête à faire des efforts.

Trouver de bons médecins

Je vais le plus rarement possible chez le médecin et je n’avais donc pas de médecin traitant depuis 2 ans à Grenoble. C’était donc ma première mission ! Je suis allée en voir plusieurs, dont un complètement fou et alarmiste qui prenait une simple migraine pour un cancer du cerveau (j’exagère à peine), vraiment pas pour moi celui-là. Finalement je suis tombée sur une médecin absolument adorable et gentille ! Je lui ai raconté que si je tombais enceinte, j’allais être sa pire patiente… C’est étrange mais en l’espace de 20 minutes, elle avait cerné ma personnalité, mes angoisses et avait déjà pensé à des moyens pour me rassurer. Elle m’a parlé de sophrologie et hypnose pendant la grossesse. Je me suis sentie en confiance et ça fait un bien fou.

Faire une prise de sang et mes vaccins en retard

J’avais des vaccins en retard, évidemment une fois adulte, j’ai décidé de ne plus faire mes rappels. Sauf que pour la grossesse, il y a des maladies pour lesquelles il faut obligatoirement être vaccinée. Grâce à ma super médecin, j’ai réussi à les faire. Elle m’a coaché comme si je courrais un marathon, c’était génial, j’ai même rigolé (et presque pas pleuré).

Je devais également faire une prise de sang et ça faisait une éternité que je n’en avais pas fait. Cela n’a pas été facile mais ça s’est bien passé puisque c’était plutôt rapide. Finalement en voyant que ce n’était pas si terrible, j’arrive à avoir de moins en moins peur et surtout je prends confiance en mon corps qui ne me lâche finalement pas.

Me renseigner sur la grossesse

Avant de partir dans l’inconnu je voulais savoir un peu ce qui allait m’arriver. Après ce n’est pas forcément une bonne chose car chaque grossesse est différente. Je ne vous recommanderais absolument pas de regarder des vidéos de femmes racontant leur accouchement en détails mais plutôt des vidéos positives et rassurantes. J’ai adoré regarder les vidéos de Mélissa car elle adore le fait d’être enceinte et en parle avec enthousiasme sans cacher les petits tracas de la grossesse pour autant. Ça m’a beaucoup aidé. 

J’ai la chance d’avoir 3 copines déjà maman et discuter avec elles c’est génial ! Je vois qu’elles sont heureuses, qu’elles ont survécu à la grossesse et même qu’elles recommencent pour certaines. Je savais que je pourrais compter sur elles quand je serais enceinte, c’est hyper rassurant.


Bilan

grossesse2

En un an j’ai énormément grandi et appris à faire confiance à mon corps et un peu plus à la médecine. Depuis que je suis enceinte, je ne sais pas si ce sont les hormones mais en tout cas je me surprends à être positive ! Je ne pense absolument plus à l’accouchement, je vis au jour le jour. Je me sens heureuse de porter la vie et à chaque examen médical, je me sens plus forte car je sais que je ne le fais pas uniquement pour moi. Et finalement en début de grossesse, il n’y a pas tant de rendez-vous que ça, juste une prise de sang (si vous n’êtes pas immunisée contre la toxo) et un rendez-vous chez la gynéco tous les mois.

Je ne me sens pas mal au quotidien, au contraire ! Je continue à vivre presque normalement, je fais encore mes petites courses à vélo et ça c’est génial ! Depuis la semaine dernière je la sens bouger, ça fait comme des grosses bulles. Je ne trouve plus ça effrayant, c’est plutôt rigolo et très agréable de sentir qu’elle est là et réagit. La grossesse est bien faite car les choses arrivent petit à petit et progressivement et je pense que ça nous laisse le temps de nous habituer et de se préparer. Je ne sais pas comment vont se passer les prochains mois, je ne vais pas dire que je n’ai plus peur du tout, c’est faux. Mais je ne stresse plus d’avance et j’attends de vivre les choses au fur et à mesure. Je vous tiendrai bien entendu au courant de mes aventures.

Ce qu’il faut retenir c’est que l’amour est notre plus grande force et nous permet de surpasser nos peurs.

Prochainement dans la catégorie maternité
– Bilan du premier trimestre
– Ce qui a changé depuis que je suis enceinte

signa

* Photos Pixabay

aaalaune